Plateforme de partage de fichiers collaboratif

 

Présentation de Pydio

Pydio (qui signifie Put Your Data In Orbit) anciennement nommé Ajaxplorer, est une plateforme de partage de fichiers collaboratif, OpenSource sous licence AGPL qui a été créé par Charles DUJEU. Pydio se compare souvent à une alternative à Dropbox ou encore Google Drive, cependant, c’est une solution auto-hébergée. Par conséquent, il trouve aisément sa place au sein d’une entreprise car, celle-ci restera maître des données transitant à travers cette plateforme. L’allemand OwnCloud représente le concurrent principal de Pydio.

Enfin, pour vous faire une petite idée de ce à quoi ressemble Pydio voici une démonstration en ligne (les identifiants sont notés au dessus de la fenêtre de login)

 

Téléchargement et installation

C’est parti pour l’installation de Pydio depuis les dépôts officiels ! (Ce tutoriel étant un peu vieux, je vous conseil d’aller voir ce lien pour une installation à jour avec un LEMP)
Il faut commencer par ajouter la ligne indiquant l’URL où sont situés les dépôts dans le fichier « sources.lists » de notre machine :
Allons donc modifier le fichier « sources.lists » : nano /etc/apt/sources.lists
Nous ajoutons ces deux URLs : deb http://dl.ajaxplorer.info/repos/apt stable main et debsrc http://dl.ajaxplorer.info/repos/apt stable main

On importe ensuite la clé publique du dépôt qui permet à notre système de vérifier l’identité de celui-ci :
wget O – http://dl.ajaxplorer.info/repos/charles@ajaxplorer.info.gpg.key | sudo apt-key add –

On met ensuite à jour nos dépôts : apt-get update

Puis, on installe Pydio : aptget install pydio

On voit alors que Pydio nous facilite la vie en téléchargeant un ensemble de paquets dont Apache2, php5, etc… :

pydio-install-01

Il ne reste plus qu’à copier le fichier de configuration pré-fait, que fournis Pydio, dans la configuration d’Apache2 : cp/usr/share/doc/pydio/apache2.sample.conf/etc/apache2/sitesenabled/pydio.conf

Ensuite, on redémarre Apache2 pour que la configuration soit prise en compte : service apache2 restart

Enfin, nous pouvons maintenant nous connecter à notre Pydio avec l’adresse http://adresse-ip-de-votre-machine-debian/pydio

 

Configuration

Une fois l’installation faite, on se rend donc sur l’URL de notre Pydio pour y trouver la page suivante :

pydio-install-02

Pydio vérifie différents éléments le constituant et nous transmet des alertes sur certains points, ces alertes représentent les modules et/ou applications qui devraient être installées dans le meilleur des cas et/ou pour certaines utilisations spécifiques de l’outil. Il ne sont pas bloquant pour la suite de l’installation. On clique donc sur « Click here to continue to Pydio »

pydio-install-03

On clique maintenant sur “Start wizard” ce qui lance l’assistance pour la première configuration de Pydio :

pydio-install-04

Nous saisissons ici les informations relatives au login administrateur du site. On saisit ensuite le nom affiché au niveau de la navigation dans l’application web puis le mot de passe, que l’on retape une deuxième fois.

On passe ensuite aux “Global Options”. Il suffit pour cela de cliquer dessus :

On remplit ici les informations concernant les options globales de notre Pydio, le message d’accueil, le nom qui s’affichera en haut de page, la langue ainsi que l’activation native ou non des mails.

On peut ensuite passer à la configuration du stockage. Ici, deux possibilités s’offrent à nous, soit le stockage est géré via une base de données (MySQL ou SQLite 3), soit il est géré sans base de données. Bien évidemment, nous allons effectuer l’installation avec une Base de données MySQL.

Pour utiliser une base de donnée MySQL en local sur la machine, il faut commencer par installer un serveur MySQL avec l’extension php pour MySQL sur notre serveur : apt-get install mysql-server et apt-get install php5-mysql

On saisira ensuite le mot de passe “root” que nous désirons pour l’accès MySQL puis on vérifiera que le serveur MySQL est bien fonctionnel : service mysql status

pydio-install-06

Nous allons ensuite nous connecter à notre serveur MySQL en ligne de commande pour créer rapidement notre base de donnée et notre accès : mysql -uroot -pxxxxxx

Nous créons une BDD ainsi que l’utilisateur puis lui donnons des droits, grâce aux commandes suivantes :
CREATE DATABASE pydio; —> création de la BDD
CREATE USER « pydio »@« localhost » IDENTIFIED BY « password »; —> création de l’utilisateur
GRANT ALL PRIVILEGES ON pydio.* TO « pydio »@« localhost »; —> attribution les droits

Nous cliquons donc sur “Configurations Storage” puis nous sélectionnons “Database” et “MySQL” dans le champ “Database”, puis nous remplissons les informations sur notre Base de donnée MySQL :
pydio-install-07
Un outil de test de connexion est disponible, pour profiter de cet outil on clique simplement sur “Try connecting to the database” puis, on attend la petite réponse verte.

Enfin, Nous avons la possibilité de créer des utilisateurs tout de suite grâce à l’onglet “Add some users”, si vous désirez les créer maintenant, remplissez les informations concernant vos utilisateurs. Toutefois, sachez que ce n’est qu’une étape facultative et qu’il est possible de les créer plus tard.

Voilà, il n’y a plus qu’à cliquer sur “Install Pydio Now !”

Après quelques secondes, le panneau de login de Pydio s’affiche, connectez vous en administrateur et profitez de cette merveille française ! 🙂

 

Conclusion

Pydio est une solution de partage de fichier collaboratif simple et rapide à installer, cependant, c’est une outil pouvant devenir complexe après son installation, tant dans son paramétrage que dans sa personnalisation.

 

Évolution possible

Pour aller plus loin, nous pouvons lier Pydio à un Active Directory (qui et une fonction native prévu, un tutoriel existe sur le site de Pydio) ou encore le paramétrer et le personnaliser en rajoutant des extensions.

 

Compétences mises en œuvre

A 1.2.1 Élaboration et présentation d’un dossier de choix de solution technique
A 1.2.2 Rédaction des spécifications techniques de la solution retenue
A 1.2.4 Détermination des tests nécessaires à la validation d’un service
A 1.3.1 Test d’intégration et d’acceptation d’un service
A 1.3.2 Définition des éléments nécessaires à la continuité d’un service
A 1.3.3 Accompagnement de la mise en place d’un nouveau service
A 1.3.4 Déploiement d’une service
A 1.4.1 Participation à un projet
A 1.4.2 Évaluation des indicateurs de suivi d’un projet et justification des écarts
A 1.4.3 Gestion des ressources
A 2.1.1 Accompagnement des utilisateurs dans la prise en main d’un service
A 2.2.1 Suivi et résolution d’incidents
A 2.2.2 Suivi et réponse à des demandes d’assistance
A 3.1.1 Proposition d’une solution d’infrastructure
A 3.1.2 Maquettage et prototypage d’une solution d’infrastructure
A 3.1.3 Prise en compte du niveau de sécurité nécessaire à une infrastructure
A 3.2.1 Installation et configuration d’éléments d’infrastructure
A 3.2.3 Mise à jour de la documentation technique d’une solution d’infrastructure
A 3.3.1 Administration sur site ou à distance des éléments d’un réseau, de serveurs et d’équipements terminaux
A 3.3.2 Planification des sauvegardes et gestion des configurations<
A 3.3.3 Gestion des identités et des habilitations
A 3.3.4 Automatisation des tâches d’administration
A 3.3.5 Gestion des indicateurs et des fichiers d’activité
A 5.1.2 Recueil d’informations sur une configuration et ses éléments
A 5.1.3 Suivi d’une configuration et de ses éléments
A 5.2.3 Repérage des compléments de formation ou d’auto-formation utiles à l’acquisition de nouvelles compétences<
A 5.2.4 Etude d’une technologie, d’un composant, d’un outil ou d’une méthode